Fairey Swordfish Réf F258

Date de sortie : 1973
Format original : boîte rouge (type G2) réf F258 
Tirage : 55000 exemplaires (1973-1974)
Echelle : 1/72
67 pièces. 2 décorations : 
  • Fleet Air Arm, 801 TSR Sqn, HMS Ark Royal, 1941 attaque contre le Bismark
  • Fleet Air Arm, 701 Catapult Flight HMS Hood, Gibraltar 1938
Réédition boîte rouge type H (1974-1977) réf F258 (étudiée ci-dessous)

 
 
 
 
 
 
 
 

Boîte de l'édition originale


Le Fairey Swordfish est un avion militaire anglais des années 1930/1940. Lent et obsolète lors de sa mise en service, il garde cependant une place dans l'Histoire de l'aviation grâce à quelques faits d'armes lors de la Seconde Guerre mondiale. Il était surnommé Stringbag par les aviateurs anglais.
Répondant à une demande pour un avion de reconnaissance et bombardier-torpilleur, le prototype du Swordfish vola pour la première fois le 10 juillet 1933. Il fut cependant perdu lors d'un accident à peine deux mois plus tard. Après quelques modifications au fuselage et aux plans de sustentation, le Swordfish reçut l'approbation du Ministère de l'Air britannique, qui commanda 3 avions de pré-série et 90 exemplaires en 1935.
Un total de 2 390 exemplaires furent construits, utilisés principalement par la Royal Navy même si quelques-uns équipèrent brièvement la Royal Air Force et qu'une centaine d'avions furent achetés par le Canada. Le dernier Swordfish fut livré en 1944, l'avion étant retiré du service à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Plus d’infos : http://en.wikipedia.org/wiki/Fairey_Swordfish

La maquette FROG

Concurrente de la maquette Airfix, puis de celle sortie par Matchbox, la maquette FROG du Swordfish était pour beaucoup bien meilleure en formes et dimensions que la maquette Airfix, bien qu’un peu moins fine et détaillée. Matchbox, renverra les deux autres fabricants dos à dos en les surclassant au niveau justesse et détails. (A noter que la nouvelle maquette Airfix sortie en 2011 n’a rien à voir avec ces ancêtres).

La conception de la maquette FROG est intéressante et permet un assemblage assez aisé du biplan, bien que comme pour tout biplan, le montage est toujours assez délicat pour les ailes. Le fuselage ne nécessite pas trop de mastic et cette maquette est au final bien jolie. Il est nécessaire de réaliser soi-même quelques détails car l’habitacle est bien ouvert. La maquette ne donne pas de plan de haubanage et il faut se référer à sa documentation pour le réaliser. 

Petit détail amusant : entre la première boîte et la seconde boîte FROG, l’illustration a été modifiée : le jeu des 7 erreurs montre un changement de position et de couleur de la signature de l’artiste (Rush), un changement du bateau attaqué : navire de guerre sur la première boîte, cargo sur la seconde, un changement de la position de la torpille par rapport à l’avion, 1 Swordfish échappant au bateau attaque en arrière-plan et peu d’impacts de DCA sur la première boîte, 2 avions et davantage d’impacts sur la seconde. La position de l’avion identique en arrière plan a aussi changé.

Montage par Robert Bicciotti

 
 


Réutilisation du moule :

Le moule a été envoyé en URSS et dès 1978 le Swordfish Novo est sorti sous la référence 78081. Ensuite le moule a été exploité par Cooperativa avec ajouts en photodécoupe et radiateur en résine (pour le Mk.III), boîte référence 72130. Ensuite, ce furent successivement Eastern Models (réf 72270) puis ARK Models (réf 72013) qui ont sorti le Swordfish à partir de ce vénérable moule. Le modèle ARK Models est toujours en catalogue à l’écriture de ces lignes (août 2012).

 
 
 

Comments