De Havilland Vampire FB Mk.V Réf F217

Date de sortie : 1971 
Format original : sachet noir type J2 réf F217F 
Tirage : 195000 exemplaires, produite jusqu'en 1974
Echelle : 1/72
36 pièces. 2 décorations :
  • FB Mk.V, 502 Sqn, Royal Auxiliary Air Force, RAF Aldergrove, New Ireland 1956
  • FB Mk.50 (J-288), 3e escadron, 15e escadre de chasse, Force aérienne royale suédoise, Söderhamn
1e réédition boîte bleue type H (1974 - 1976) ; réf F431 70000 exemplaires
2e réédition boîte noire type H (1976 - 1977) ; réf F217 35000 exemplaires (étudiée ci-dessous)


 
 
 
 
 
 

Alors que, suite aux travaux de Frank Whittle, les premiers réacteurs anglais faisaient leur apparition, le Ministère de l'Air se déclara intéressé par un avion de chasse léger équipé d'un tel moteur et armé de 4 canons de 20 mm. La société de Havilland proposa le DH.100 avec son fuselage bi-poutre, conçu autour du réacteur Halford H.1 qu'elle avait développé elle-même. Cette formule permettait d'avoir un fuselage très compact. Les deux poutres arrière étaient en bois, faisant appel aux techniques avancées déjà utilisées sur le De Havilland Mosquito. Le train d'atterrissage était tricycle.

Deux prototypes furent commandés en avril 1942. Le premier fit son vol inaugural le 20 septembre 1943 au départ d'Hatfield, piloté par Sir Geoffrey De Havilland, fils du fondateur de la firme. Deux autres prototypes furent construits et testés à partir de 1944. Quelques modifications durent être apportées mais, globalement, l'avion donnait toute satisfaction. Une première commande pour 120 avions fut passée en mai 1944 et le premier avion de série vola en mai 1945.

Suite à la décision de la RAF d'utiliser plutôt le Gloster Meteor pour le rôle d'avion de chasse, une version FB.5 capable de missions d'attaque au sol fut développée en 1948. Avec son train d'atterrissage rehaussé, elle pouvait emporter 2 bombes de 225 kg (ou 2 réservoirs de carburant) et 8 roquettes de 7,62 mm. Cette version fut construite à plus d'un millier d'exemplaires jusqu'en 1951.

La maquette FROG :

Cette petite maquette est très correcte en formes et proportions. Elle rend bien l'apparence du Vampire. Les lignes de structures sont finement gravées en relief dans un plastique gris-bleu foncé. La maquette manque cependant de détails et de finesse. Le montage est très simple et demande du masticage au niveau des raccords poutres/aile et aile/fuselage. Une attention toute particulière est requise pour ces assemblages afin de bien aligner ces pièces. Les alignements ne se font pas naturellement.

Au niveau des détails, on peut percer les orifices des canons, creuser les prises d'air, améliorer les entrées d'air réacteur, affiner les trappes de train. Il est aussi nécessaire de raccourcir un peu (1 mm) les trains d'atterrissages représentés plutôt en position détendue. L'avion aura ainsi une meilleure assise au sol. Il est obligatoire de lester le nez de l'avion (15 à 20 grammes). La verrière est très belle et transparente, les décalques sont parfaits.

Montages Marc Viotto des deux versions proposées :

 
 
 


Comments